[Question pratique]
La confidentialité des comptes annuels dans les groupes de sociétés

A consulter gratuitement dans Navis Droit des affaires

Confidentialité des comptes annuels : une préoccupation pour les groupes de sociétés ?

Par principe obligatoire, le fait de rendre publics ses comptes annuels n’est pas un geste naturel pour les sociétés commerciales. Les options de confidentialité offertes par la loi sont donc fréquemment sollicitées à l’heure du dépôt. Cependant, les textes actuels ne sont pas d’une grande clarté sur les conditions à satisfaire pour en bénéficier dans les groupes de sociétés.

Obligatoire, le dépôt des comptes annuels des sociétés commerciales entraine leur publicité.

Pourtant, les chiffres consolidés à l’échelle nationale montrent qu’à peine la moitié des entreprises se soumettent à cette obligation légale. Si une partie de cette carence peut être expliquée par une ignorance de la règle ou une simple négligence, l’autre l’est sans doute par le souhait de discrétion des dirigeants.

Sensible à ce souhait de discrétion le législateur français a, sous l’impulsion du législateur européen, assorti l’obligation de dépôt des comptes annuels de plusieurs degrés possibles de confidentialité. Cependant, la mise en œuvre de ces options de confidentialité pose une difficulté dans les groupes de sociétés. Elle est, en effet, troublée par une rédaction ambigüe des textes.

Consultez gratuitement la proposition de lecture de ces textes par Clément Barrillon, maître de conférences HDR à l’université Paris-Nanterre, dans le Bulletin Rapide droit des Affaires n°1/23, accessible dans Navis Droit des affaires.

Pour y accéder, remplissez le formulaire ci-contre (sans engagement et sans CB).

Navis Droit des affaires, la plateforme documentaire pour maîtriser à distance et sans faille l’information juridique, vous donne accès :

  • Aux Mémentos, outils opérationnels incontournables pour des réponses pratiques et concrètes sur tous les aspects juridiques de la vie des entreprises (contrats, sociétés, entreprises en difficulté, crédit, consommation…)
  • A un fonds documentaire approfondi pour maîtriser encore mieux tous les sujets du droit des affaires et concrétiser vos actions
  • Au Bulletin Rapide droit des affaires (BRDA), revue d'information bi-mensuelle, pour tout savoir de l'actualité, commentée, analysée et décryptée par nos spécialistes en la matière
  • A la Revue de jurisprudence de droit des affaires (RJDA), la revue scientifique mensuelle
  • Aux Codes Dalloz et à tous les textes de référence
  • A de nombreux modèles d’actes en droit des contrats et des sociétés pour passer à l'action en toute sécurité
  • A des outils pratiques et innovants (moteur de recherche dédié à la Doctrine, simulateurs, aide à la recherche par chat) pour gagner du temps

  • A des fiches pratiques sur différents sujets de droit des affaires traités sous forme de questions/réponses pour répondre rapidement à vos clients

  • A un accompagnement téléphonique pour vous aider à optimiser vos recherches

Accédez gratuitement à cet article et bien plus encore dans Navis Droit des affaires dès à présent sur simple inscription (sans engagement et sans CB).